Présentation de l’éditeur

« Ceux des collines et les Mexicains sont arrivés le même jour. Un mercredi, en ce début du mois de septembre 1952. A trois semaines de la fin de la saison, les Cardinals de Saint Louis avaient cinq points de retard sur les Dodgers de New York ; la situation paraissait désespérée. Mais le coton montait à la taille de mon père, au-dessus de ma tête. Je l’avais surpris, avant le souper, échangeant à voix basse avec mon grand-père des paroles qu’il ne nous était pas souvent donné d’entendre ; il était question d’une « bonne récolte ». » La Dernière Récolte est très certainement le roman le plus personnel de John Grisham. Un petit bijou semi-autobiographique, qui n’est pas sans rappeler le Steinbeck des Raisins de la colère.

Amazon.fr

Le narrateur, Luke Chandler, un gamin âgé de sept ans, vit avec parents et grands-parents dans une ferme près de Black Oak, dans l’Arkansas. En septembre 1952, débute pour les Chandler l’événement le plus important de l’année : la cueillette du coton, dont la vente permettra de rembourser ses dettes et de préparer la saison suivante. Chacun doit travailler dur, vite et bien, aux côtés d’ouvriers agricoles venus des collines et du Mexique. Tôt levés, tard couchés, les seuls loisirs des Chandler restent l’office religieux du dimanche et leur passion pour l’équipe de base-ball des Cardinals de Saint-Louis, dont ils suivent tous les matches à la radio.John Grisham surprend ses lecteurs par ce roman qui sort du genre de polars auquel il nous a habitué. La Dernière Récolte tranche avec son œuvre antérieure mais l’auteur prouve à quel point son talent est universel et dépasse la notion de genre. Ce récit, en partie autobiographique, est de toute beauté. Dès les premières pages, on est saisi par la façon simple et convaincante adoptée par l’écrivain pour relater les difficiles conditions de vie de ces « p’tits Blancs » du sud des Etats-Unis, déjà mis en scène à diverses reprises dans la littérature, notamment par Erskine Caldwell ou Harry Crews. Sous la plume de Grisham, les Chandler sont durs à l’ouvrage, bienveillants avec leurs employés, solidaires et partageux malgré leur pauvreté. Le romancier les fait vivre à travers les yeux d’un enfant qui s’éveille à la vie et ne peut pas tout comprendre, en particulier que les lois du marché alliées aux conditions climatiques rendent la profession de fermier très aléatoire. Un témoignage d’une époque qui reste encore d’actualité. –Claude Mesplède

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 859.0 KB
  • Nombre de pages de l’édition imprimée : 384 pages
  • Editeur : Robert Laffont (14 décembre 2017)
  • Langue : Français
  • ASIN: B077T1F26D


Telecharger Livres



Comment ça marche:
  • 1. Registre gratuit à partir de 7 jours
  • 2. Accédez à autant de livres que vous le souhaitez (usage personnel)
  • 3. Annuler l'adhésion à tout moment si vous n'êtes pas satisfait
  • 4. Accès haute vitesse
  • 5. Accès illimité
  • 6. 100% légal
  • 7. Pas de temps d'attente
  • 8. Assuré et anonyme